Historique du club

1960 - Le déclic

Au début des années 60, quelques mortuaciens sortent déjà en montagne et avec l'apparition des premières 2CV et 4CV, les Alpes deviennent plus accessibles. Auparavant, certains n'ont pas hésité à se rendre à Chamonix à vélo ou à cyclomoteur. L'hiver 1963 voit le début du ski à Grindelwald et un premier camp est organisé à la Bérarde en juillet 1964.

1964 - Création du club

Sous l'instigation de Maurice Boissenin aidé de quelques autres, l'association Varappe et Montagne est créée le 10 octobre 1964. Le premier président est Pierre Jolivet avec Maurice Boissenin vice-président, Jean Curtit trésorier, Brigitte Jolivet secréraire. Alain Biederman, Norbert Vuillet, Claude Villard, Marcel Veysset sont conseillers. Un an après l'association compte 35 membres, deux ans après 50 et six ans après 165 avec douze activités différentes.

1965 - La Corchère

1965 - La Corchère

Le premier souci est de trouver un site pour pratiquer l'escalade. Ce sera chose faite en 1965 avec la découverte, puis l'ouverture de la falaise de la Corchère. L'argent manquant un peu, mais la volonté et les bras ne faisant pas défaut, le club reprend la gestion de la patinoire, une activité abandonnée au milieu des années 90.

1970 - Les Charmottes

1970 - Les Charmottes

Certains membres de l'association recherchent un pied-à-terre à proximité de Morteau. C'est ainsi que Maurice Boissenin et Jean-Marie Maire découvrent et inventent les Charmottes. La ferme servira principalement à la pratique du ski de fond et, vers les années 70, le club structurera cette activité dans le val en lui donnant son premier réseau de pistes, son premier engin de damage et ses premiers plans des pistes, oeuvres de Freddy Mougin. Plus tard, d'autres sports comme le VTT ou le deltaplane seront expérimentés avant de prendre leur autonomie au sein de clubs distincts.

1972 - Châtel

1972 - Châtel

En 1972, c'est au tour du chalet de Châtel d'entrer dans l'histoire. Découvert par Michel Comte, il sera retapé et aménagé par les membres et verra passer de nombreux Mortuaciens. Ce sera pour beaucoup le premier contact avec les Alpes. Le club s'est vu décerner le titre de citoyen d'honneur de cette cité de Haute-Savoie en 1999.

1975 - Quelques performances

1975 - Quelques performances

L'association poursuit sa route et son dynamisme engendre les exploits. Le regretté Jean-Marie Maire devient guide en 1972 et, après avoir gravi le Huastan au Pérou, réussit en décembre 1975 avec Mimi Roland une première hivernale à la face nord des Droites dans le massif du Mont-Blanc. C'est aussi en octobre de cette même année que Mimi Roland et Freddy Mougin ont ouvert le surplomb d'Entreroches, l'un des plus imposants de France.

1980 - Premiers pas à l'étranger

1980 - Premiers pas à l'étranger

Après des grands raids à ski dans les Alpes comme Nice-Chamonix en 1975, le début des années 1980 voit les premières sorties à l'étranger : Autriche, Norvège, Islande, Maroc (15 personnes au Toubkal en 1985). Les horizons de Varappe ne connaitront plus de limites. Que ce soit à pied ou à ski, des montagnes et des déserts du monde entier seront arpentés par des membres du club (Laponie, Pérou, Bolivie, Algérie, Népal, Pakistan...).

1990 - L'escalade en essor

1990 - L'escalade en essor

La fin des années 80 marque l'explosion de l'escalade et, sous l'impulsion de Jeannot Moréale, les falaises de la Cendrée sont équipées. Puis, avec l'aide du district de Morteau, le club se dotera d'un mur d'escalade.

2004 - Quarante ans déjà

Quarante ans après, l'association offre toujours le même dynamisme et a conservé son objectif : permettre à tous de pratiquer les sports de montagne dans les meilleures conditions possibles. Tout en se modernisant, Varappe a su garder son esprit et ses valeurs qui lui sont propres : amitié, solidarité, goût de l'effort et convivialité.

2006 - Internet

2006 - Internet

Depuis bientôt 3 ans Varappe et Montagne dispose d'un nouveau local qu'il partage avec le Ski Club du Val de Morteau. Elle s'est dotée durant cette période de matériel informatique performant facilitant le travail administratif et offrant aux adhérents un service supplémentaire. Pour clore cette étape un site Internet a été développé et présenté lors de l'assemblée générale 2006.

2007 - Le premier membre d'honneur

2007 - Le premier membre d'honneur

C’est avec une grande émotion que Maurice Boissenin a été honoré lors de l'assemblée générale.

Maurice, l’un des membres fondateurs de notre association, six années de présidence, de nombreuses autres au comité n’a cessé de participer à nos activités. À 70 ans, il est toujours aussi à l’aise sur ses skis et entretient sa forme par le VTT et la randonnée. Ne revient-il pas d’un trek de deux semaines au Yémen qu’il songe à un prochain raid à ski en Italie ?

Comme l’autorisent les statuts de l’association, le titre de Membre d’honneur de Varappe et Montagne lui a été décerné pour le remercier de son investissement et de son assiduité. L'association lui souhaite encore de bons moments en son sein et surtout une bonne santé. Qu’il soit aussi un exemple pour les nouvelles générations.

Merci Maurice

2008 - Sandra est partie dimanche 12 octobre

2008 - Sandra est partie dimanche 12 octobre

Elle a choisi de nous quitter, ne pouvant plus porter sur ses épaules ce mal-être qui la rongeait.

Son départ nous a choqués : pourquoi ? Elle, si pétillante, si belle, si enthousiaste, si jeune. Ceux qui l’ont connue de près savent combien elle souffrait. Son engagement à Varappe, sa volonté de progresser, sa soif de partir toujours plus loin prouvent combien elle se cherchait sans jamais se trouver ni être en paix.

Sandra avait désespérément besoin d’amour. Et l’amour qu’on pouvait lui donner, elle ne le reconnaissait pas. Il ne correspondait pas à son idéal, et tout ce qu’on a fait ou dit, tout ce qu’on aurait pu faire ou dire n’aurait rien changé. C’est ainsi. Elle est partie pour son dernier grand voyage vers le pays de ses rêves.

Sandra tu as été une étoile fulgurante et lumineuse dans le ciel de Varappe. Tu brilleras toujours dans nos coeurs.

Sylvie

2011 - Changement d'affiliation

2011 - Changement d'affiliation

Lors de l'assemblée générale extraordinaire du 16 juin 2011 les membres de Varappe et Montagne ont approuvé à la majorité absolue l'affiliation à la Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne.

2012 - Une page se tourne

C'est non sans une certaine émotion que nous devons abandonner Châtel. La vente des chalets par les propriétaires nous y force mais il faut également se rendre à l’évidence l’échéance aurait été de toutes façons assez proche étant donné leur état et les règles de sécurité de plus en plus contraignantes auxquelles il aurait fallu se plier un jour ou l’autre.

Une page se tourne dans l’histoire de Varappe et Montagne, la société a changé, les mentalités aussi, ce qui nous fait dire qu’il est peu probable que nous retrouvions l’opportunité d’un autre Châtel où beaucoup d’entre nous ont vécu des moments inoubliables.

De nombreux adhérents ont consacré de leur temps libre à nettoyer et entretenir, améliorer le confort, transporter, fendre et empiler le bois, gérer clés et inscriptions.

Un grand merci à toutes celles et à tous ceux qui ont œuvré à la conservation de ce havre de paix depuis 1972 jusqu’à ce jour.

2014 - L'année du cinquantenaire

2014 - L'année du cinquantenaire

A l'occasion de cette grande fête organisée les 18 et 19 octobre les 17 présidents ont été réunis au théâtre de Morteau pour célébrer avec les membres fondateurs et les représentants des communes du Val de Morteau 50 années d'existence de l'association.

2016 - Un nouveau mur d'escalade

2016 - Un nouveau mur d'escalade

La rénovation du mur qui au départ ne devait être qu’un rafraîchissement avec un peu de peinture et de bricolage s’est transformé au final en un remplacement complet de la structure. Ce dossier nous a pris pas mal d’heures de réflexion et de discussion entre nous, avec les services techniques de la mairie, la fédération ou les entreprises.

Le jeu en valait la chandelle et de l’avis de tous, ce nouveau mur est une réussite. Il suffit pour s’en rendre compte de voir le monde qui se presse maintenant au pied des voies les lundis et mercredis soir.